2018!

Les trois premiers mois de l’année 2018 se sont passés en résidence d’artiste au Pilotenkueche à Leipzig en Allemagne. En compagnie de 13 artistes (34th round) j’ai pu me concentrer sur ma création, collaborer et tisser des liens avec ces derniers.

De retour au Canada, une autre résidence de 3 mois m’attendait, cette fois au sein de la compagnie d’imagerie cérébrale Imeka. Au contact de leur équipe composée de scientifiques et de développeurs, un échange d’expertises et de perspectives nous a permis de trouver des points communs et ainsi faire naître des futurs collaborations pour des projets artistiques innovateurs.

 

pourmi-brains-side2-rose

Le Centre Culturel Franco-Manitobain de Saint-Boniface à Winnipeg, accueille l’exposition Fable du déclin du 10 octobre au 5 décembre 2018.

ccfm-evolution

L’année 2019 s’annonce tout aussi chargée avec une nouvelle exposition Transmutations à la Maison de la culture de LaSalle qui présentera le fruits des recherches effectuées en 2018 lors des résidences au Pilotenkueche et à Imeka. De plus, l’exposition Les curieux empires coloniaux sera de nouveau présentée dans les Maison de la culture de Verdun et Ahuntsic; et Réminiscence, image par image à la Maison de la culture Frontenac.

droneblanc-brain-ailes-fondnoir-7x5

Publicités

Réminiscence, image par image, du dessin à l’animation.

Les artistes Stéphanie Morissette, Adeline Rognon et Martin Châteauvert proposent une découverte du processus du travail de l’animation avec dessins, zoetropes,
flip book, phénakistiscope, une reproduction d’un cinématographe jouet datant de 1902, et une lanterne magique pour comprendre l’origine de cette technique du cinéma. Cette exposition offre un retour aux sources d’images fixes qui bougent et défilent pour donner l’illusion du mouvement. Présentée à la salle Jean-Paul Lemieux à Beauport, Qc. du 18 octobre au 10 décembre 2017.

Réminiscence

Réminiscence est une animation vidéo faite à partir de centaines de dessins inspirés de l’histoire de la ville de Beauport. Réalisée en collaboration avec la Société d’art et d’histoire de Beauport et Dale Einarson, la vidéo est projetée sur la façade extérieure de la maison patrimoniale Girardin sur l’avenue Royale à Beauport du 1er juillet au 30 septembre 2017.

Réminiscence, 2017, 13 minutes.

Dessins et montage: Stéphanie Morissette, son et mixage audio: Dale Einarson, violon: Charles Van Goïdtsenhoven.03_smorissette_4vues-reminiscence-2017

L’inquiète forêt à Brompton.

L’exposition de papier L’inquiète forêt est actuellement présentée à la Maison des arts et de la culture de Brompton (MACB) jusqu’au 13 novembre 2016. Pour chaque lieu, l’installation s’adapte et se recrée. Pour les haut plafonds de la MACB quelques oiseaux suspendus se sont ajoutés pour créer le mouvement d’un envol. Installée depuis le 15 septembre avec les artistes Lorraine Dagenais dans la 2e salle du rez-de-chaussée et le duo Alicia Burton composé de Sandra Tremblay et Daniel Coulombe au premier étage, les expositions ont attiré un public entre autres de journalistes et d’enfants. Les 29 septembre, 3 et 4 octobre j’ai eu l’opportunité de donner des ateliers avec les enfants de 4e, 5e, et 6e année de l’école primaire Les Deux-Rives de Brompton. Les 200 élèves participants ont chacun créé un oiseau de papier dans l’espace même de l’exposition, donc entourés des oeuvres de papier. Les oiseaux ont ensuite été installés dans l’entrée de l’école Les Deux-Rives pour créer un mouvement collectif comme un envol d’oiseau sortant d’une petite cage de métal.

Voici un aperçu de l’exposition, des ateliers avec les enfants et de la couverture de presse.

Les ateliers avec les élèves de l’école Les Deux-Rives

Article de Sonia Bolduc paru dans La Tribune

macb-yvesharmoisCrédit photo: Yves Harnois.

 

Le rythme de la mémoire collective

 

Créée spécialement pour la Maison Girardin à Beauport, Québec, l’animation vidéo Le rythme de la mémoire collective fut projetée sur la façade extérieure de ce bâtiment patrimonial le 25 août 2016. D’une durée de 8 minutes 35 secondes, cette animation comporte plusieurs centaines de dessins évoquant notre inconscient collectif, notre mémoire collective, sociale, personnelle en abordant notre passé en tant que colonisateur, bucheron, fermier avec l’industrialisation et les conflits.

Pour les journées de la culutures 2016, l’animation est projetée une seconde fois le samedi 1er octobre.

Un extrait peut être visionné sur Vimeo: